Ariane Matiakh

Polyvalence, musicalité, précision technique, mais surtout aussi naturel et passion contagieuse caractérisent le travail de la chef d’orchestre Ariane Matiakh. Fille de deux chanteurs d’opéra, la Française a grandi dans un environnement extrêmement musical et a appris très jeune à jouer du piano. Elle a étudié la direction d’orchestre à Vienne, où elle a notamment chanté sous la direction de Nikolaus Harnoncourt et Adam Fischer dans le célèbre Chœur Arnold-Schönberg. Sa formation approfondie auprès de Leopold Hager et Seiji Ozawa a forgé ses impulsions artistiques.  

Elle a acquis ses premières expériences dans le domaine de l’opéra en tant que chef assistante de l’Opéra Orchestre de Montpellier, où elle a collaboré étroitement avec James Conlon, Armin Jordan, Emmanuel Krivine et Alain Altinoglu. Elle est ensuite engagée à l’Opéra comique de Berlin, à l’Opéra royal de Stockholm, puis à Amsterdam, Göteborg, Graz, Nice, Strasbourg et Halle. En 2009, elle est nommée “Révélation de l’année” aux Victoires de la musique, prestigieux prix français.  

Le répertoire d’Ariane Matiakh s’étend aujourd’hui de nombreux opéras à un large éventail d’œuvres symphoniques et de ballets en passant par des créations modernes ou baroques.  

Elle est invitée pour diriger des formations musicales de premier plan, entre autres à l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, l’Orchestre de Paris, le Wiener Symphoniker, l’Orchestre de la Radio de Vienne, l’Orchestre Philharmonique d’Hambourg, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Suède, l’Orchestre Philharmonique de Dresde, la Staatskapelle de Halle, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Cologne et de Leipzig, l’Orchestre du Capitole de Toulouse et l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Pour une production de « La Bohème » elle est invitée au Royal Opera House de Londres.  

En 2020/21, elle fait ses débuts à l’Orchestre du DSO, au Sinfonieorchester Basel et à l’orchestre de Paris avec « Penthésilea » de Dusapin. Elle est de nouveau invitée à l’Opéra du Rhin de Strasbourg pour diriger une nouvelle production de „Samson et Dalila“.  

Pour la saison 2021/22, elle fera ses débuts à l’Orchestre Symphonique de Bamberg, à l’Opéra Comique de Paris avec l’orchestre Philharmonique de Radio France dans une création de Philippe Hersant, à l’orchestre de la radio de Francfort et encore à l’Opéra de Oslo. 

 

En reconnaissance de ses mérites pour la vie musicale en France et la diffusion de la culture française à l’étranger, Ariane Matiakh est nommée en 2014 Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture.