Olivier Mantei

Né en 1965, Olivier Mantei a étudié les lettres modernes et la musicologie (Sorbonne, EHESS). En 1993, il est nommé administrateur du chœur de chambre Accentus de Laurence Equilbey. Il ouvre également un studio de répétition et d’enregistrement à Paris. En 1998, il fonde l’agence de production Instant Pluriel, avec laquelle il lance notamment la saison musicale des Bouffes du Nord et collabore avec La Chambre Philharmonique d’Emmanuel Krivine. Instant Pluriel accompagnera par la suite des artistes comme Alain Planès, Sonia Wieder-Atherton, David Grimal, Marc Coppey ou Vanessa Wagner. Olivier Mantei noue une complicité avec les compositeurs Pascal Dusapin, Alexandre Desplat, Philippe Manoury ou Franck Krawczyk. En 1999 naît la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés), qu’Olivier Mantei préside.

C’est pendant ces années qu’il élabore, en tant que producteur indépendant, différents projets avec Laurent Bayle, alors directeur général de la Cité de la musique, comme la Biennale de Quatuors à cordes, la Biennale d’Art vocal ou le cycle de concerts consacré au Festival de Marlboro.

En 2000, Olivier Mantei est nommé administrateur des Bouffes du Nord et de la compagnie de Peter Brook. Il quittera ses fonctions aux Bouffes du Nord en 2006 pour y revenir en 2010 en tant que co-directeur aux côtés d’Olivier Poubelle jusqu’en 2015. Depuis, il reste actionnaire des théâtres des Bouffes du Nord et de l’Athénée.

En 2007, il est nommé directeur adjoint de l’Opéra-Comique aux côté de Jérôme Deschamps. Le projet associe les chefs William Christie, John Eliot Gardiner, Louis Langrée ou Alain Altinoglu. Les compositeurs Pascal Dusapin, Georges Aperghis, Marco Stroppa, Peter Eötvös ou George Benjamin écrivent pour l’Opéra-Comique.

En 2014, Olivier Mantei est invité à participer à une réflexion sur le projet artistique de la future Seine Musicale. Le livre Public/Privé qu’il publie la même année chez Archimbaud rend compte de cette expérience inédite de partenariat Public-Privé (PPP) et tente d’en tirer des leçons pour l’avenir.

En 2014, Olivier Mantei est nommé directeur délégué de l’Opéra-Comique puis, en 2015, directeur du Théâtre national de l’Opéra-Comique. En juin 2020, il est renouvelé dans ses fonctions pour trois ans.

Le 28 avril 2021, le président de la République nomme, sur proposition de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot et en accord avec la maire de Paris Anne Hidalgo, Olivier Mantei directeur général de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris pour un mandat de cinq ans. Il prend ses fonctions le 1er novembre 2021. Son projet vise à faire de la Philharmonie de Paris un lieu de vie, accessible et exemplaire en termes d’inclusion et d’ancrage territorial. Il propose une politique de programmation ouverte à toutes les esthétiques musicales, conjuguant proximité et excellence, s’appuyant sur l’Orchestre de Paris et ses chœurs pour accroître le rayonnement national et international de l’établissement. Il a également pour mission de développer l’activité de production et de diffusion.

Olivier Mantei a présidé bénévolement l’association Les Heures Musicales de l’Abbaye de Lessay de 2014 à mars 2021. Il est chevalier de la Légion d’honneur, chevalier de l’Ordre National du mérite et officier dans l’ordre des Arts et des Lettres.